latribuneducloud

Home » Juridique » Le cloud computing n’est pas sans écueils

Le cloud computing n’est pas sans écueils

Archives

Calendrier

March 2013
M T W T F S S
« Feb   Apr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

26 truth logoLe cloud computing est perçu à la fois comme un ensemble de nouvelles technologies et de manière de consommer des ressources informatiques. C’est une tendance de fond dont les aspects ont été énumérés à longueur de colonne. Et pourtant, aller vers les cloud n’est pas sans présenter certaines difficultés ou écueils. Sur le papier les bénéfices sont indiscutables et immenses mais la mise en œuvre est différente. Et comme l’on sait l’enfer est dans les détails.

Le magazine Infoworld liste 12 vérités que l’on aime pas toujours entendre à propos de cette informatique de demain (12 hard truths about cloud computing).

1.       Les performances ne sont pas identiques
Ce n’est pas parce qu’on loue du temps machine dont les caractéristiques sont a priori bien établies que l’on est sûr d’obtenir une performance uniforme

2.       Les solutions sont trop abondantes
Chaque fournisseur propose des forfaits à n’en plus finir dans lequel il n’est pas toujours de s’y retrouver. Un peu comme les offres des opérateurs de téléphonie mobile qui s’ingénient à rendre obscur leur catalogue

3.       Le compteur tourne souvent plus qu’on le  pense
Un des dangers est de lancer de nombreuses machines virtuelles et instances applicatives simultanément à raison que chacune ne coûtent que quelques centimes de l’heure

4.       Le coût des logiciels as a service est difficile à chiffrer
Sur le cloud, pas besoin d’acheter de licence, d’installer de logiciels… Et la tarification semble simple. Mais en fait, elle est loin d’être aussi flexible qu’on ne le pense en fonction de l’évolution des usages.

5.       Une intégration totale un peu effrayante
On pourrait imaginer le cloud comme une appliance géante. Mais tout y mettre dedans n’est pas sans susciter une certaine inquiétude, notamment dans l’hypothèse ou l’on souhaite rappatrié ses données et applications sur un autre date center.

6.       La sécurité est encore un mystère
Dormez tranquille car vos applications et vos données sont entre bonnes mains. Mais la sécurité sur le cloud en est encore à ses tout débuts.

7.       Prévoir les coûts n’est pas chose facile
Contrairement à l’idée répandu, la détermination des coûts liées à l’utilisation de ressources cloud n’est pas si simple qu’il n’y parait tant il y a de paramètres à prendre en compte.

8.       De la difficulté de transférer ses données
Après avoir louer du temps de traitement, du stockage, de la bande passante et des applications, vient le moment où il faut transférer toutes les données de l’entreprise. Ce n’est pas là chose facile

9.       Bien peu de garantie
Les contrats de garantie sont encore bien théorique et ne bénéficient pas encore d’une grande expérience, ni jurisprudence

10.   Quelles lois appliquer
Les lois nationales s’appliquent dans le monde physique. Qu’en est-il pour le monde virtuel ?

11.   Le coût des dépassements de contrat
Si vous rester dans les termes du contrat, tout va bien. Mais qu’en est-il lorsque vous dépasser ?

12.   Qui est responsable des sauvegardes ?
S’en remettre totalement à son fournisseur est évidemment imprudent et impossible. Au final, il faut bien avoir prévu des solutions de sauvegarde.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: