latribuneducloud

Home » Sécurité et confidentialité des données » Les 4 propositions du Centre d’Analyse Stratégique sur la cybersécurité

Les 4 propositions du Centre d’Analyse Stratégique sur la cybersécurité

Archives

Calendrier

March 2013
M T W T F S S
« Feb   Apr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

20 CSA logoLes organisations sont insuffisamment protégées pour faire face à des attaques informatiques de plus en plus élaborées. Élever le niveau de cybersécurité est une urgence pour préserver la compétitivité économique et la souveraineté nationale.

Sous l’effet conjugué du développement du cyberespionnage, de la cybercriminalité et de la militarisation du cyberespace, les attaques informatiques se multiplient et se complexifient. Parallèlement, des usages nouveaux liés à la mobilité (smartphone, tablette) créent des vulnérabilités dans les systèmes d’information et le développement en cours et à venir de l’Internet des objets va étendre ces  menaces au monde réel.

Si la création et le développement de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) depuis 2009 témoignent d’une prise de conscience politique de ces questions, le niveau de protection des organisations et des particuliers reste trop faible. Les attaques informatiques menacent la compétitivité économique et la souveraineté nationale.

– Le coût financier de la cybercriminalité a atteint en 2012 les 110 Mds$ (le trafic de drogues a représenté 288 Mds$) ;
– 63% des entreprises de plus de 200 salariés ont formalisé une politique de sécurité de l’information, mais seulement 14% d’entre elles évaluent systématiquement les impacts financiers des incidents de sécurité ;
– 50 milliards d’objets devraient être connectés à Internet en 2020 ;
– Seulement 38% des Français sont conscients que le téléchargement d’applications et d’utilitaires sur smartphones et tablettes est un facteur de risque.

Les quatre propositions du Centre d’analyse stratégique

  1. Renforcer les exigences de sécurité imposées aux opérateurs d’importance vitale (OIV), sous le contrôle de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).
  2. Développer et mettre à la disposition des petites et moyennes entreprises des outils simples pour gérer les risques.
  3. Élargir les missions de l’ANSSI pour accompagner le développement de l’offre française de solutions de cybersécurité.
  4. Revoir le cadre juridique afin de conduire, sous le contrôle de l’ANSSI et d’un comité d’éthique ad hoc, des expérimentations sur la sécurité des logiciels et les moyens de traiter les attaques.

Pour  télécharger la note d’analyse 324 – Cybersécurité, l’urgence d’agir [PDF]
Voir également l’analyse de Vincent Chriqui, Directeur Général du Centre d’analyse stratégique


1 Comment

  1. […] Les organisations sont insuffisamment protégées pour faire face à des attaques informatiques de plus en plus élaborées. Élever le niveau de cybersécurité est une urgence pour préserver la compétiti…  […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: