latribuneducloud

Home » Le monde des affaires » IBM déménage la production de son usine de Rochester au Mexique

IBM déménage la production de son usine de Rochester au Mexique

Archives

Calendrier

March 2013
M T W T F S S
« Feb   Apr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

18 IBM logoMême si l’on parle beaucoup de cloud computing, l’informatique sera toujours fondée sur des serveurs qui devront bien être fabriqués quelque part. Le cloud participe un peu de ce mythe de l’informatique sans ordinateur, un peu  comme la fameuse fabless company de Serge Tchuruk.  Rochester était un des lieux mythiques de Big Blue. C’est dans cette unité de recherche et de fabrication qu’est né le System/3 en 1969 dont la longue lignée est largement connue : Système 34, 36 et 38, AS/400, Power System et plus récemment les PureSystems.

Dans un mouvement qui a été engagé depuis de longues années et largement accéléré par Sam Palmisano, IBM poursuit donc de désindustrialiser ses usines américaines pour les déplacer dans des pays émergents.

Ce qui planait depuis plusieurs mois a donc fini par arriver. IBM a donc décidé de déménager la production des systèmes Power Systems, PureFlex et PureSystems de l’usine de Rochester dans l’état du Minnesota dans l’usine de Guadalajara au Mexique. La remise à neuf des serveurs Power Systems à Poughkeepsie dans l’état de New York qui fabrique déjà les mainframes de la série System z et les serveurs haut de gamme Power 770, 780 et 795 (c’est ce qu’indique la lettre The Four Hundred). L’usine de Guadalajara fabrique les AS/400 depuis de longues années. Celle des Systems x y avait été transférée.

Au plus fort de son activité, l’usine de Rochester employait plus de 8000 salariés. Après ce transfert, ils ne devraient plus être qu’entre 2500 et 3000. Cette décision s’inscrit dans une  tendance de long terme où le nombre de salariés d’IBM aux Etats-Unis diminue de manière significativement. Même si IBM ne publie plus de chiffres depuis plusieurs années, le nombre de salariés serait passé de 134 000 en 2005 à quelques 90 000 aujourd’hui.


1 Comment

  1. […] Même si l’on parle beaucoup de cloud computing, l’informatique sera toujours fondée sur des serveurs qui devront bien être fabriqués quelque part. Le cloud participe un peu de ce mythe de l’informa…  […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: