latribuneducloud

Home » Les solutions » Logiciels » Microsoft relance son offre cloud

Microsoft relance son offre cloud

Archives

Calendrier

January 2013
M T W T F S S
« Dec   Feb »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Le lancement de Windows server 2012 « conçu pour le Cloud », l’été passé, avait complètement été masqué par le lancement de Windows 8. Ceci explique l’emphase inhabituelle pour présenter un service pack 1, l’extension de System Center 2012, principale annonce du 15 Janvier .Mais associé à une version améliorée de Windows Intune, et au lancement de Windows Azure services for Windows Server, l’ensemble mérite le détour

Windows Server 2012, System Center 2012 et son Service Pack 1 sont devenus la solution miracle pour créer et administrer des clouds privés, publics et hybrides. L’évolution récente de janvier 2013, restera liée essentiellement aux évolutions des différents modules de system center avec le pack SP1. Il souligne le positionnement original de Microsoft pour les clouds hybrides. Ses outils sont capables d’unir, en un seul système, des applications distantes d’hébergeurs et celles des serveurs locaux.

VMware, l’exemple à suivre

L’évolution des fonctions d’administration de System Center (SC) s’inspire  de la gestion des machines virtuelles selon le mode utilisé par VMWare dans  son fameux Vpshere. L’objectif sur le module Virtual Machine Manager, inclus dans SC, est ainsi de simplifier la virtualisation des taches au travers du réseau et de pouvoir faire cohabiter différents groupes d’applications et de configuration, une  économie appréciée par les hébergeurs. La sauvegarde et la restauration de VM dans Data Protection Manager ont été renforcées et s’ouvriraient aussi aux Vm du concurrent et ami, Citrix.
Avec sa nouvelle interface de programmation (service provider API), Microsoft va aussi simplifier la gestion des machines virtuelle (Vm) et leur facturation. L’interface d’administration permet des diagnostics et des contrôles de performances des applications .NET et JEE. L’offre s’étend aussi à un service azure appelé « global monitor » pour surveiller les performances de

s applications du point de vue de l’utilisateur, un must lorsque votre hébergeur prétend offrir pour une application en location, un niveau de performances garanti. ( voir photo)

Une tarification revue à la baisse
L’évolution des deux versions de System Center (Datacenter pour les clouds haute densité et Standard pour des clouds plus réduits) passe par un nouveau modèle de facturation plus économique basé sur le nombre de cœurs ,deux par deux, en gros.  Avec la version 2012 , on retiendra surtout que les administrateurs pourront enfin distribuer des machines virtuelles, soit sur leurs serveurs locaux, soit sur des plateformes hébergées sur Windows Azure ou même d’autres plateformes concurrentes(Amazon, Rackspace ou autres).

Une intégration de systèmes hétérogènes

Rappelons que System Center 2012 intègre d’autres outils comme App Controller, Configuration Manager, Data Protection Manager, Endpoint Protection, Operations Manager, et le Service Manager qui simplifie l’administration des applications distribuées. Le pack SP1 concerne aussi les dernières évolutions de

SQL Server 2012 ouvertes au Cloud. Interrogé sur la présence d’outils de coordination assez similaires chez les constructeurs partenaire comme l’Orchestrator d’HP, le responsable de l’offre system center précisait que Microsoft aussi s’ouvrait aussi l’administration de plate formes hétérogènes, Linux y compris.

In tune s’ouvre aux autres os

De ce point de vue, les annonces concernant l’administration des postes client avec In tune et Configuration Manager montrent que Microsoft reconnait enfin parfaitement la prédominance de certains os clients comme l’Ios (Apple) et Androïd (Google) mais n’offre pas encore d’outils pour Windows 8 RT, l’os de la récente tablette surface, (également encore incompatible avec l’annuaire maison, l’Active directory).
Ave ces évolutions d’in tune qui permet de gérer à distance, comme un service les PC, plus besoins d’un grand service informatique « micro » désormais toutes les opérations de maintenance de pc s’effectuent à distance enfin, pour ceux qui peuvent encore démarrer.

Enfin Windows Azure services for

Windows Server donnent aux serveurs locaux les options d’administration connue depuis la lancement de la plate forme Azure.

les outils azure s'integre désormais à systeme center

les outils azure s’intègrent désormais à System Center


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: