latribuneducloud

Home » Tendances » Plus de la moitié des entreprises françaises séduites par le cloud

Plus de la moitié des entreprises françaises séduites par le cloud

Archives

Calendrier

December 2012
M T W T F S S
    Jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Le cloud  a conquis plus de la moitié des entreprises, qu’elles soient grandes ou petites. C’est l’une des principales conclusions de l’étude Les entreprises françaises et le cloud  menée en partenariat avec NextiraOne.

Ce sont les petites entreprises (de 10 à 99 salariés) qui sont les plus promptes à adopter le cloud ; 36% d’entre-elles y recourent déjà, contre 26% dans les sociétés de 100 à 999 salariés et 25% au-delà.  Leur avance est toutefois en voie de s’estomper au regard des projets existants dans les organisations d’au moins 100 salariés. La part des entreprises de 10 à 99 salariés où le cloud est planifié ou à l’étude est de 22%, alors qu’elle atteint 28% dans les sociétés de 100 à 999 salariés et 30% dans les grandes entreprises.

La sécurité reste une préoccupation majeure dans les entreprises encore réfractaires au cloud. Pour 39% d’entre-elles, la sécurité des données représente un frein. Mais ce n’est plus le premier facteur anxiogène. Les craintes sur la qualité de service des fournisseurs, notamment la disponibilité et la performance des plates-formes, totalisent 44% des réponses.

Vers une montée en puissance du cloud privé             

Actuellement, le cloud public est d’autant plus privilégié que la taille des entreprises est petite. Dans les sociétés de plus de 1 000 salariés, les craintes relatives à la sécurité des infrastructures mutualisées gomment l’avantage tarifaire. C’est l’inverse dans les entreprises de moins de 100 salariés. A moyen terme, le cloud privé va devenir la norme, notamment dans les entreprises de plus de 100 salariés. Il va également gagner du terrain dans les sociétés de moins de 100 salariés.

Le stockage dans le cloud a le vent en poupe              

La montée en puissance du cloud  coïncide avec l’augmentation du volume de données générées par les entreprises. Dans ce contexte, la priorité, pour près d’une entreprise sur deux, réside dans l’optimisation des capacités de stockage et de sauvegarde. Cela joue en la faveur du stockage dans le cloud, de par sa flexibilité intrinsèque. C’est un axe majeur d’investissement pour 26% des organisations de plus de 500 salariés et pour 19% de celles de 100 à 500 salariés. Préambule au cloud, la virtualisation du stockage suscite l’intérêt des entreprises de 100 à 500 salariés. Un quart d’entre elles prévoient d’investir dans ce domaine au cours des deux prochaines années. En revanche, cette part tombe à 14% dans les plus grandes organisations, plus avancées en la matière.

En conclusion      

Ces résultats confirment la pénétration croissante du cloud en France. D’ici à fin 2013, plus d’une entreprise sur deux l’aura adopté. Dans le même temps, les enjeux autour du stockage sont importants. D’autant plus que le volume de données générées par les entreprises connaît une forte croissance. La priorité étant clairement à l’optimisation des ressources IT, le data center se retrouve au cœur de ce challenge. Cela implique notamment une virtualisation croissante de l’infrastructure, pré-requis indispensable du cloud.

Pour télécharger toute l’étude : cliquer ici


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: